vendredi 15 août 2014

Eastern travel


Voilà ! Comme chaque année, à la même époque, votre vampire préférée vous quitte pour se replier sur ses terres d'origine, en Ukraine.


L'Ukraine, à vrai dire, je n'envisageais pas, cette fois-ci,  de m'y rendre mais, compte tenu de la guerre contre la Russie (parce qu'il s'agit de ça et non d'un conflit séparatiste), j'ai pensé qu'il était de mon devoir de m'y rendre.


Je suis impatiente et anxieuse: qu'est ce que je vais y trouver ? Sûrement des gens traumatisés mais aussi la rancœur, la haine. On n'imagine pas les ravages psychologiques causés par une guerre. Tous les anciens liens sont dissous, mon voisin devient mon ennemi. Moi-même, j'ai envie de flinguer tous les pro-russes et je sais qu'il va falloir que je fasse effort, là-bas, pour me contenir.



Je crois qu'il faudra des années pour surmonter tout ça. Et puis, ça risque de durer très longtemps tout simplement parce qu'il y a maintenant tous ces miliciens qui se baladent partout avec leurs belles armes russes. Ce sont généralement des pauvres types, des bandits, des voyous mais qui ont pu goûter au plaisir de la guerre. Les événements actuels sont une période extraordinaire pour eux : ils peuvent tuer, voler, violer en toute impunité, en s'auréolant même du titre de défenseur de la Russie. Quand on a eu un "boulot" comme ça, comment peut-on atterrir, ensuite, dans un monde normal ? 


Enfin...je vais quand même essayer d'être cool là-bas. Je vais passer par la frontière la plus facile: par le train depuis Cracovie. Ensuite, je prendrai ma voiture et je sillonnerai la campagne. J'adore ça, c'est mon grand plaisir: me balader dans les petites villes, les villages ukrainiens. C'est encore le monde magique de Gogol avec ses couleurs, sa nature exubérante, ses animaux, ses marchés, ses vieilles femmes. On fait tout de suite connaissance, on noue conversation. Evidemment, je ne raconte pas que je viens de Paris parce qu'on me prendrait pour une folle.


Et puis l'Ukraine, c'est aussi plein d'autres choses pour moi. Comme l'a bien résumé le grand écrivain Andreï Kourkov, l'Ukraine a apporté deux choses à l'Europe: l'anarchie (Makhno) et le masochisme.


L'anarchie, pas besoin de développer. On est en plein dedans et depuis fort longtemps.



Quant au masochisme, ça a, bien sûr, pour territoire d'éclosion ma ville de Lviv mais je crois que ça continue de structurer fortement les relations entre les sexes. Sans aucun doute, l'un des aspects les plus frappants de la vie en Ukraine, pour un touriste occidental, est la place accordée aux  femmes. C'est bien différent de la France: les cafés, les restaurants, les boulevards sont envahis de jeunes femmes, seules ou en groupe, qui s'exhibent en toute liberté. Les femmes n'ont vraiment pas peur d'afficher leur séduction, d'autant plus que personne ne viendra les harceler. Pour moi, c'est un signe important de liberté et ça pose même la question essentielle: quelle place, dans chaque pays, est consentie aux femmes au sein de l'espace public? A cet égard, je n'ai pas l'impression que ce soit si formidable que ça en France et j'ai tendance à penser que l'introduction d'un peu de culture masochiste y aurait, peut-être, un effet positif sur l'état des mœurs: un peu plus de liberté et de considération pour les femmes.


Je m'absente durant trois semaines et mettrai mon blog en sommeil durant cette période. Mais je suis moderne, je suis joignable à tout moment et en tous lieux et on peut donc continuer de m'écrire.

J'ai rassemblé ici quelques images évoquant Carmilla. La première image est une photo que j'ai réalisée récemment. C'est tout près de chez moi: le musée Henner. Ce tableau de Henner est, pour moi, presque une image culte, c'est donc une espèce d'auto-portrait même s'il n'est pas physiquement ressemblant.

2 commentaires:

nuages a dit…

J'ai trouvé, sur le site du Monde, un article que je trouve bien fait sur la guerre en Ukraine :

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/09/05/petro-porochenko-et-les-separatistes-declarent-un-cessez-le-feu-dans-l-est-ukrainien_4482886_3214.html

Bon voyage dans vos terres ukrainiennes.

Carmilla Le Golem a dit…

Merci Nuages pour votre lien.

Concernant l'Ukraine, je trouve qu'il y a 2 journaux honnêtes en France : "Libération" et "Le Monde".

J'espère que mon post à venir répondra, en partie, à vos interrogations.

J'ai lu aussi vos impressions sur Kourkov et "le Pingouin". C'est vrai que c'est artificiel et lassant. Ca traduit quand même le monde absurde et merveilleux de l'Ukraine. Je vous conseille plutôt de lire "L'ami du défunt". Vous n'en décollerez pas.

Sinon, je sais que vous prenez généralement des vacances en Octobre/Novembre.

Alors un conseil: allez en Ukraine. C'est l'un des voyages les plus passionnants du moment. Je puis évidemment vous fournir des tuyaux.

Carmilla