dimanche 7 février 2016

Au pays de Carmilla


Cette semaine, j'étais en Irlande, à Dublin. Je n'y avais encore jamais mis les pieds..., un comble quand on s'appelle Carmilla.


L'Irlande, a priori, ça m'intéressait. C'est tout de même le pays qui a vu naître le roman d'épouvante: Bram Stoker ("Dracula"), Charles Robert Maturin ("Melmoth"), Sheridan Le Fanu ("Carmilla"). 

Et je ne parle pas, bien sûr, des autres..., les très grands: Oscar Wilde et James Joyce. 

"Carmilla", "Melmoth", "Dracula", "Ulysse","Dorian Gray", ce sont des livres qui m'ont bouleversée (même si, en toute honnêteté, je n'ai pas réussi à lire "Ulysse").

"Ha'Penny Bridge"

L'Irlande, c'est vraiment le pays de la littérature. On dit que le roman d'épouvante y est né dans le prolongement de la grande famine: 2 millions de morts, 2 millions d'émigrants.Aujourd'hui même, l'Irlande est probablement le seul pays au monde dont la population actuelle est très fortement inférieure à celle du 19ème siècle: seulement 4,5 millions d'habitants au lieu de 8,5 millions.Evidemment, un traumatisme terrible...


Mais l'Art, la littérature, quand on débarque à Dublin, on ne s'y retrouve pas. 

Comment est-ce possible? Vous n'y éprouvez pas le syndrome de Stendhal, le choc de la beauté, mais celui de la laideur. J'ai été affreusement déçue. 


Les statues commémoratives de la grande famine (1846-1850).

Dublin est, sûrement l'une des villes les plus moches d'Europe. C'est terrible, c'est encore plus laid que Londres; c'est kitsch et sinistre. De beaux monuments, une belle architecture, il n'y a pas. On essaie de rehausser ça avec des couleurs flashy. 

"Dame Street"

Enfin..., c'est vrai aussi que l'architecture, ça n'est pas essentiel parce que, sinon, Dublin est une ville très animée et conviviale et les Irlandais sont très accueillants, dépourvus de toute arrogance.

Mais c'est tout de même bizarre! Qu'est-ce qui incite à écrire, à devenir artiste? La beauté ou l'horreur dans lesquelles on baigne?

Une question sans doute stupide: il est vrai, aussi, que j'ai un problème avec l'esthétique anglo-saxonne.




La statue de James JOYCE sur Earl Street devant "The Spire".
Le musée James JOYCE






Le quartier de "Temple Bar"





Photos de Carmilla Le Golem à Dublin, tout ça principalement claqué avec un appareil fétiche: le Sigma DP0 Quattro.

11 commentaires:

Cogan Jean a dit…

Bonjour CARMILLA

Il y a autre chose en IRLANDE comme de descendre le SHANNON en péniche privée avec salle de bain cuisine et couchettes... C'est sans permis et l'on peut manger ce que l'on pêche dans le fleuve(brochets, perches, saumons)le tout arrosé de bonne bière brune...Cela coule à flot c'est aussi le pays de mes ancêtres ( comté de KORK)....si l'on aime le grand air, l'herbe bien verte et le calme, c'est l'idéal....

Cogan Jean a dit…

Désolé j'ai oublié de saluer

Bien à vous
Jeff

Carmilla Le Golem a dit…

Merci Jeff,

J'ai sûrement été trop critique à propos de Dublin. Je vous prie de m'en excuser mais c'est la loi du blog: c'est la provocation et non la tiédeur qui attirent.

Et c'est sûr que Dublin, ça n'est pas l'Irlande et qu'il y a mille autres choses à visiter. La campagne est, dit-on, merveilleuse.

Quant à vos origines, ne sont-elles pas, aussi, d'Europe Centrale ?

Bien à vous

Carmilla

nuages a dit…

Il y a plusieurs années (en 2007), j'avais montré une série d'images irlandaises.

Ça commence ici : http://nuages.skynetblogs.be/archive/2007/03/21/en-irlande-aux-iles-d-aran.html

Puis il suffit de cliquer sur la droite pour voir les images suivantes de la série.

Ah oui ! A l'époque, je publiais des images sous forme de vignettes, il fallait cliquer sur celles-ci pour que l'image apparaisse en grand dans une nouvelle fenêtre.

Carmilla Le Golem a dit…

Merci Nuages,

J'ai pu regarder, avec attention, vos photos irlandaises cet après-midi.

Je n'ai, évidemment, pas le même niveau.

Vous mettez bien en évidence la beauté de l'Irlande qui ne se limite pas, bien sûr, à Dublin.

Bien à vous

Carmilla



KOGAN a dit…

En fait ce nom est d'origine hébraïque, et les celtes se sont beaucoup baladés dans le temps et en Asie mineure d'où les traces multiples en Europe , aussi quand on voit ma trombine on me prend souvent pour un juif et je dis... oui je suis juif,alors que non, et tantôt pour un arménien et encore une fois je dis oui...je suis arménien quelquefois on me dit un "cousin" d'Afrique du nord ...et je dis oui... cela me permet d'être en accord avec tout le monde!!!et d'économiser de la salive en explications.
:-) Mais Suédois, là ça ne marche pas...Breton oui...c'est bon.

Bien à vous
Jeff

Carmilla Le Golem a dit…

En slave, Kogan, c'est, effectivement, une variante de Cohen.

Bien à vous

Carmilla

KOGAN a dit…

Bonsoir Carmilla

C'est exact, cela vient bien de COHEN.
A cet effet un ami m'a conseillé de porter la kippa et le Talit, mais uniquement dans le but de faire des "affaires" ou de les faire fructifier... :-) et de les retirer immédiatement en sortant dans la rue, de nos jours ce n'est hélas plus très sûr d'arborer ces signes... et les autres également.
Nous vivons une époque formidable.

Shalom...malikoum
Bien à vous
JEFF

nuages a dit…

Merci Carmilla pour votre appréciation sur mes images irlandaises.
Ce sont en effet des paysages, des matières, des ciels qui me procuraient un grand plaisir photographique !

Carmilla Le Golem a dit…

Attention Jeff ! Le risque est que vos propos ne soient pris au premier degré.

Carmilla

Quant à vous Nuages, nous attendons avec impatience votre nouveau voyage en Irlande.

Carmilla

KOGAN a dit…

Le premier degré

Je l'ai dépassé depuis longtemps ...J'affectionne tout particulièrement et en priorité celui qui figure sur les très bonnes bouteilles de bordeaux et de bières...

Ils faudrait aussi prévenir dans ce cas-là, tous les humoristes de la planète pour leurs propos....?

Amen...

Jeff