dimanche 14 août 2016

Au revoir !


Je m'en vais, je pars, je fous le camp !

Ça me fait un peu drôle d'être, tout à coup, libérée de la contrainte de me lever, tous les jours, à 5 H 30 et de me coucher je ne sais pas quand.

Et de me dire que, pendant 3 semaines, une centaine d'idiots ne vont pas, chaque jour, me téléphoner ou m'adresser un mail pour me demander de résoudre des problèmes aux quels je ne comprends, de toute manière, absolument rien !

C'est primaire, c'est bête mais je suis, quelquefois, simplement crevée !


Alors, le premier jour de liberté, on se sent un peu idiote, désorientée, on ne sait pas trop quoi faire ! On  est un peu l'animal qui a toujours vécu en cage; mais le problème, la difficulté, c'est de ne pas reproduire, tout à coup libérée, la vie que l'on avait lorsque l'on vivait en cage.

Comme une bête, je suis donc sortie, hier matin, dans Paris. Presque nue, tellement il faisait chaud: robe courte, ultra légère et high-heels, juste une jolie culotte. Pour moi, c'est ça le grand plaisir de l'été: pouvoir se promener habillée de manière totalement indécente. C'est important, surtout aujourd'hui ! Malheureusement, personne, hier, ne m'a sifflée parce que Paris était incroyablement, absolument, désert. Déconcertant, décevant !


Tant pis!
Je suis allée voir l'exposition de Michel Houellebecq au Palais de Tokyo. C'est fort et je vous conseille vivement !

Étrangement, Michel Houellebecq visitait, lui-même, en même temps que moi, sa propre exposition. Il ne m'a absolument pas remarquée, mais pas moins que la totalité des visiteurs, le regard perdu, flottant, réfrigérant. C'est sûr qu'il n'est pas un grand communiquant, il vous déprime tout de suite.


Pour apaiser ma frustration, j'ai claqué hier quelques photos de Paris que je vous livre comme ça. La photo, j'en fais rarement et je me sens souvent nulle. Mais tant pis ! Je me réfugie dans la techno et j'essaie de compenser en utilisant le matériel que je crois le meilleur possible.




Et après-demain, je m'envole pour la Lettonie. La Lettonie ? Je vous expliquerai plus tard pourquoi je vais là-bas. En attendant, je vous précise que je suspends mon blog, comme chaque année, pendant quelques semaines (mais je demeure joignable sur messagerie).


Photos de Carmilla Le Golem

Au cinéma, je recommande: "L'économie du couple" de Joachim LAFOSSE, "Sieranevada" de Cristi PUIU, "Moi, Olga" de Petr KAZDA (la Tchécoslovaquie des années 70).

4 commentaires:

Ariane Grammaticopoulos a dit…

Bonne vacances Carmilla !

Je pars aussi, mais pas en Lettonie, hélas....mais j'attends avec impatience les photos que vous en rapporterez.
Car pour ma part, je raffole de vos photos, je les trouve si originales.

Oubliez Houellebecq, et ne pensez qu'à vous !

ps.Rennes est tout aussi déprimant en août.

Carmilla Le Golem a dit…

Grand merci Arianne et très bonnes vacances à vous aussi !

J'ai honte mais je ne connais quasiment pas la France et la Bretagne en particulier. C'est le besoin, pour moi, de parler un peu, de temps en temps, le polonais et le russe qui m'écarte du tourisme en France.

J'ai quand même séjourné un peu à Rennes, il y a quelques années. J'avais aimé ! J'avais trouvé que c'était une ville très vivante avec, surtout, beaucoup de jeunes et d'étudiants. Je me soûlais, tous les soirs, dans des cafés, un peu délirants, où je buvais de la bière.

Si je puis vous consoler, je vous dirais que la Lettonie, ça n'est pas très beau, hormis Riga. Mais ça n'est pas pour ça que j'y vais.

Quant à la photographie, c'est parce que je suis ukrainienne. Toutes les filles, là-bas, font des photos et ont de beaux appareils. C'est un critère de distinction.

Mais il faut être réaliste ! Des millions de gens font, aujourd'hui, de bonnes, voire très bonnes, photos, surtout avec le numérique. J'ai pensé, autrefois, avoir un tout petit talent mais je sais, aussi, que je n'ai jamais réussi à tirer une seule photo valable. Mais, aujourd'hui, je ne me pose plus ces questions, je m'en fiche complètement, tant pis ! J'essaie simplement de m'appliquer.

Amicalement

Carmilla

KOGAN a dit…

Bonjour CARMILLA

Bonnes vacances à vous CARMILLA cela permet de sortir pendant quelque temps du GAFA ...mais continuez de mitrailler avec votre appareil photo... et aussi votre verve.

Amicalement
Jeff

Carmilla Le Golem a dit…

Merci Jeff,

Je ne mitraille jamais même avec le numérique. Je ne fais qu'un petit nombre d'images.

En ce moment, je suis à Rezekne, une ville proche de la frontière russe.

Contrairement à ce que l'on imagine, il fait très beau et très chaud en Lettonie en été. Je devrais d'ailleurs bientôt aller à la mer à Jurmala.

Bien à vous

Carmilla