dimanche 20 décembre 2009

снег, schnee, śnieg,… Tombe la neige


Je suis heureuse ! J’ai trouvé un peu de fraîcheur cette semaine et surtout j’ai vécu l’émerveillement de la neige. Comme cela me manque ! J’ai envie d’assassiner les français catastrophés, paniqués, apeurés mais en fait simplement ridicules et petits bourgeois.




L’imaginaire russe et d’Europe Centrale est évidemment façonné par la neige. C’est la joie et la beauté mais c’est surtout cette idée que rien n’est irréversible, que la laideur peut tout à coup s’effacer et le monde être magiquement transfiguré. Avec la neige, le cours de votre vie peut soudain s’infléchir, s’arracher à la grisaille quotidienne, trouver une dimension esthétique. C’est ce qui explique la joie avec laquelle est vécue l’apparition des premiers flocons.



Pour illustrer mon post, je publie deux tableaux célébrissimes (du moins en Russie) l’un de Kuindhzi (Архип Куинджи) l’autre de Surikov (Василий Суриков).



Архип Куинджи, Василий Суриков,

2 commentaires:

Olga a dit…

Dobrij den!
Quel joli post et comme je te comprends!
Joyeuses fêtes saupoudrées de la magie d'hiver!

Carmilla Le Golem a dit…

Labdien Olga, princesse des neiges lettone. Ah la la! la Lettonie, ça m'évoque tellement de choses : Eisenstein (l'architecte), le cap Kola, Jurmala et la maison de Rainis. Bonnes fêtes à toi aussi
Carmilla