dimanche 22 octobre 2017

Mes petits livres


Avant la proclamation des prix littéraires, je me dépêche de recenser ce que j'ai aimé ces dernières semaines:



Julien BLANC-GRAS: "Dans le désert". Du Qatar à Oman en passant par Dubaï et le Bahrein. Des pays dont on parle beaucoup mais dont on sait très peu. C'est un bouquin drôle et féroce.


Arthur DREYFUS: "Je ne sais rien de la Corée". Je connais un peu la Corée mais j'aurais aimé avoir pu lire ce bouquin avant mes voyages. La Corée, c'est, effectivement, un pays totalement ambivalent, à la fois terrifiant et fascinant.


Andrzej STASIUK: "L'Est". Par le célèbre écrivain polonais, un récit et une interrogation sur tous ces pays de l'Est de l'Europe qui intriguent et fascinent. C'est remarquablement écrit et totalement inhabituel.


Lorenza FOSCHINI: "La Princesse de Bakounine". Un livre merveilleux d'une journaliste italienne. La liaison, en Italie, de l'anarchiste russe, Bakounine, et de la richissime princesse Obolenskaïa qui l'a largement financé. Cette princesse a inspiré à Tolstoï Anna Karénine.



Monica SABOLO: "Summer". Splendide et troublant ! Si vous aimez Sofia Coppola, achetez tout de suite ce bouquin.


Eric VUILLARD: "L'ordre du jour". Une nouvelle manière de raconter l'histoire (la montée du Nazisme) en faisant participer le lecteur. Très fort et passionnant.


Robert GERWARTH: "Les vaincus". On se rend rarement compte à quel point les visions de l'Histoire diffèrent selon les pays. On croit ainsi en France qu'au lendemain du 11 novembre 1918, la guerre était terminée. Il y a eu en fait, pendant près de 5 années, une profonde instabilité et un déchaînement de violence sur une grande partie de l'Europe. Ça a été, en particulier, la fin des Empires et l'éclosion des nationalismes. On continue d'en payer le prix aujourd'hui.


Images de Martin JARRIE, peintre et illustrateur français.

7 commentaires:

Ariane Grammaticopoulos a dit…

Voilà, j'ai commandé Désert de Julien Blanc-Gras, dont je termine Briser la glace, que j'ai beaucoup aimé.
Je commande également L'Est, d'Andrzej Stasiuk, qui me parait passionnant aussi.

Merci pour ces conseils, chère Carmilla !

Les illustrations de Martin Jarre sont vraiment plaisantes, je note le nom.

Ariane Grammaticopoulos a dit…

Martin Jarrie, bien sûr..

Carmilla Le Golem a dit…

Oui Ariane ! Julien Blanc-Gras fait partie des écrivains-voyageurs de talent. Vous adorerez sûrement son dernier bouquin qui est d'une grande actualité.

Stasiuk, c'est un écrivain-culte qui a maintenant une renommée internationale. J'ai remarqué qu'il était bien connu en France.

Bien à vous

Carmilla

nuages a dit…

Je note pour Julien Blanc-Gras (dont j'avais beaucoup aimé son livre sur les îles "paradisiaques" de Kiribati, mais bien moins "Gringoland") et Andrzej Stasiuk.

Je n'ai plus fait de billets littéraires et cinématographiques sur mon blog ces derniers temps (un peu de paresse, sans doute), mais je vous conseille, entre autres :

"Hillbilly élégie" (J.D. Vance) : l'autobiographie d'un "petit Blanc" des Appalaches profondes, qui s'en est sorti, et qui décrit admirablement cette région en plein marasme, où Trump a capté les déceptions et les malaises.

"Congo - Une histoire" (Van Reybrouck) : un extraordinaire livre d'histoire, passionnant, sur le Congo-Kinshasa. Ça se lit comme un roman.

"Une île - une forteresse" (Hélène Gaudy) : un livre sur la forteresse de Terezin (Theresienstadt), ghetto juif "modèle", théâtre de toutes les horreurs et de toutes les manipulations, pendant la dernière guerre.

Carmilla Le Golem a dit…

Merci Nuages,

Je partage votre avis sur les derniers livres de Julien Blanc-Gras. Mais vous allez adorer, j'en suis sûre, "Désert" d'autant que vous connaissez un peu, je crois, les pays du Golfe.

Stasiuk aussi, vous allez en raffoler. Il correspond bien à votre vision du monde, mélancolique et sensible à la misère, moins attachée aux belles choses.

Je note les 3 livres que vous me conseillez et notamment "Congo".

Je n'ai pas de prétention à faire de la critique littéraire mais les livres sont un peu un prolongement de ma vie. Ils baignent mon vécu et parlent donc, indirectement, de moi.

Bon dimanche à vous, bien pluvieux et bien frais,

Carmilla

nuages a dit…

J'ai acheté hier, dans ma librairie bruxelloise préférée ("Tropismes") les livres de Julien Blanc-Gras et d'Andrzej Stasiuk, que j'emporterai la semaine prochaine à Avioth.

Moi aussi, les livres me nourrissent, presque littéralement, tout comme les films.

nuages a dit…

Quant aux pays de Golfe, ma connaissance se limite à un séjour d'une semaine dans les Emirats Arabes Unis, en... 1988. C'était déjà une univers assez délirant.